#CRITIQUE : Rogue One : A Star-Wars Story (2016).

CRITIQUE

A l’occasion de la sortie en DVD/Bluray aujourd’hui de Rogue One : A Star-Wars Story, apparu sur nos écrans en décembre dernier, c’est évidemment l’heure pour moi d’en donner ma critique. Rappelons la trame de cet opus pour bien le situer dans la trame narrative de Star Wars. Ce film est situé entre la Revanche des Sith (Episode 3) et Un Nouvel Espoir (Episode 4) des film Star Wars. Il narre la manière dont l’Alliance Rebelle s’empare des plans de l’Etoile de la Mort afin de pouvoir la détruire.


rogueone1


Et c’est principalement là la force de Rogue One. Il est complètement différent des autres films Star Wars, et quand on voit ce qu’est le Reveil de la Force, on ne va pas s’en plaindre… Exit donc les Jedis, sabres-lasers et éclairs bleus, seul Dark Vador reste le même dans cet opus : froid, méchant, puissant et avec sa voix mythique. L’histoire se concentre également sur des personnages humains essentiellement, ça par contre on est moins habitué en ce qui concerne cet univers, même si Felicity Jones est excellente dans le rôle principal (Jyn Erso), et que les seconds rôles le sont tout autant ! Une nouvelle fois, un personnage robot sort du lot dans ce film et ce ne sont ni R2D2 ou C3PO (qui apparaissent le temps d’une seule scène), mais K2-SO, ancien robot impérial devenu résistant et qui est vraiment devenu un robot important dans la saga. Surtout qu’il possède un humour hors pair, qui fait que l’on s’attache à lui directement !

Autre point fort de ce film, qui a du (quand même) gruger un peu pour s’accorder parfaitement dans la chronologie, le quatrième film (qui est en fait le premier à être sorti, j’espère que vous me suivez ^^) étant sorti en 1977, de nombreux acteurs n’ont pas pu ou ne pouvaient pas participer à ce film. On pense notamment à Carrie Fisher (Princesse Léia) ou Peter Cushing (Tarkin), la première étant trop vieille au moment du tournage et le second étant décédé. Le choix à alors été fait de recréer numériquement les visages qu’ils avaient lors de l’épisode IV afin qu’ils apparaissent dans Rogue One. Le moins que l’on puisse dire est que le résultat est stupéfiant ! De nombreuses personnes ont critiqué ce choix, pour ma part, j’ai trouvé ça géant ! Que dire aussi de la bande-son, orchestrée par Michael Giacchino, magnifique et nostalgique à la fois.


rogueone2

Felicity Jones, dans le rôle de Jyn Erso.


Le scénario du film est fidèle à la description donnée ci-dessus. On ne s’ennui pas tant les scènes d’actions s’enchaînent sans répit, et avec les effets spéciaux qui suivent ! Gareth Edwards, qui a réalisé le film a su puiser dans les autres films de la saga pour reprendre les codes et les décors qui caractérisent si bien l’univers de Star Wars. Je pense notamment lorsque l’Etoile de la Mort déclenche son feu mortel, l’enchaînement des actions est le même que dans les épisodes IV et VI. L’histoire est tout à fait crédible, et elle nous permet aussi d’en apprendre un peu plus sur le fonctionnement de l’Empire, délaissé dans les autres films, et de découvrir de nouvelles planètes. On pourrait presque croire qu’il s’agit d’un film de Georges Lucas… Seul bémol dans cette histoire? Ceux qui ne connaissent pas ou n’ont jamais vu de Star Wars ne vont rien comprendre dans ce film, et vont (peut-être?) s’ennuyer un peu !

Il est clair que Rogue One rattrape largement l’épisode VI sorti en 2015. On n’a pas cette impression de copier/coller des films précédents, on découvre de nouveaux personnages, de nouveaux paysages, tout en conservant les acquis (je parle par exemple des soldats de l’Empire, des vaisseaux etc), ce qui rend plus que crédible l’utilité de ce film. Et surtout, cela permet de solidifier la trame globale de la seconde trilogie, où on avait l’impression que l’idée de comment détruire l’Etoile de la Mort tombait un peu du ciel…

La fin du film témoigne d’ailleurs de la réussite de ce film. Sans spoiler pour ceux qui n’auraient pas encore vu le film, je peux juste vous dire que lorsque vous aurez vu les dernières secondes, vous aurez automatiquement envie de revoir l’épisode IV. En effet, Rogue One se termine… quand débute Un Nouvel Espoir, et ça c’est vraiment pas mal non plus ! Surtout que quand on connait l’histoire de l’épisode IV, on se doute que les personnages de Rogue One vont forcément connaître un destin funeste… Passons maintenant aux notes :

Les +: 

  • Un Star Wars reste un Star Wars, donc c’est forcément cool. Mais lui, il est TRÈS cool !
  • Le retour de Dark Vador au cinéma, une première depuis… 2005 !
  • Le scénario et les effets spéciaux, notamment lors des batailles dans l’espace.
  • Pas de temps morts, et dans un film d’action, c’est bien !
  • La refonte numérique des visages de Léia jeune et de Tarkin, qui rend le film réaliste et surprenant à la fois.
  • La bande-son, toujours aussi géniale à écouter dans les Star Wars.
  • La fin, parfaite selon moi !

Les – :

  • Le manque de personnages « monstres » par rapport aux autres films.
  • Surtout adressé aux fans de Star Wars, un peu dommage pour les autres au cinéma ou à la maison.

NOTE FINALE : 18/20.

En gros, si vous aimez Star Wars, foncez vous ne serez pas déçu ! En espérant que l’épisode VIII qui sort en décembre soit du même calibre…

A propos Playsort

27 ans, papa geek qui aime son prince et sa princesse. Apprenti bloggeur et futur auteur fantastique, fan de Muse et du RCL...
Cet article, publié dans Actualité, Films, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s