#TEST : Plague Inc: Evolved (PC).

plague1


Profitant une nouvelle fois d’une promotion sur Steam, j’ai décidé de tester pour vous le jeu Plague Inc: Evolved. Sorti le 18 février 2016 et édité par Ndemic Creations, ce jeu indépendant était au départ gratuit sur mobile avant d’être adapté pour PC, et vous pouvez l’obtenir ici pour la modique somme de 14€. Le but de ce jeu est de créer un virus que l’on injecte au patient zéro afin qu’il infecte le monde, et donc d’éradiquer la planète !

Bon ce n’est pas LE jeu de l’année, mais Plague Inc: Evolved à son charme et sait se débrouiller dans le genre stratégie. Le style graphique n’est pas très important (normal vu qu’à la base, c’est un jeu mobile !), ce qui lui permet d’être joué sur toutes les machines ou presque. Le principal écran du jeu se résume à un planisphère représentant le monde tel qu’il est à la date où vous jouez et débutez la partie. Le mode solo sera probablement celui que vous utiliseriez le plus, car il y’a de quoi faire avec les 10 maladies différentes à utiliser en plus des 20 scénarios pré-disponibles dans le jeu. La difficulté n’est pas très grande dans une partie où il faut détruire le monde à l’aide d’une bactérie, avec la Chine comme point de départ…

plague2


En plus d’être assez réaliste, le jeu propose également de créer soi-même son scénario pour y jouer ou pourquoi pas l’exporter pour d’autres joueurs. Un mode multijoueurs est également proposé, afin d’être plusieurs à faire des ravages sur la planète. Vous pensez que le jeu est uniquement en 2D? Vous vous trompez ! Il est possible d’étudier avec précision la structure de son virus grâce à de nombreux détails en 3D, surtout en cours de partie lorsque votre engin de la mort évolue. Elle est là justement la force de ce jeu, il est énormément détaillé ! Vous démarrez d’une simple bactérie qui se transmet par l’air ou par un simple baiser, et au fil de la partie, cette dernière peut littéralement arrêter les organes des contaminés et les tuer instantanément. Vous pouvez donc rayer les populations mondiales en quelques minutes, le rêve de nombreux psychopathes !

Le système des points ADN permet de faire évoluer la maladie. Vous en récoltez lorsque votre maladie s’étend aux autres pays, lorsqu’elle contamine les gens et bien-sur, lorsqu’elle tue. Vous pouvez alors choisir soit d’augmenter sa transmission, sa létalité ou sa sévérité. En début de partie, le plus simple est donc de contaminer le plus de monde avant d’en faire un engin meurtrier, car la réalité du jeu est telle, que lorsque votre bactérie est découverte, les pays du monde vont s’allier pour essayer de l’éradiquer ! Si un remède est trouvé (ou si vos infectés meurent et qu’il reste des gens vivants et en bonne santé), c’est la fin de la partie et vous avez perdu !


plague3


Comme je le disais donc, un mode multijoueurs est proposé dans ce jeu et il est assez bien foutu. A l’aide de votre concurrent, il vous faut faire la course à la contamination afin d’être le créateur du plus gros virus de la Terre. Vous pouvez également influencer les chercheurs pour qu’ils cherchent la maladie de votre adversaire, mais vous pouvez aussi perdre la partie si les infectés de votre adversaire sont tués avant les vôtres. En bref que du bon dans ce mode !

Un contenu supplémentaire est débloqué au fur et à mesure que vous terminez des parties, il s’agit des gênes. Avec ces gênes, vous pouvez spécifier vos virus afin qu’ils soient plus meurtriers ou qu’ils provoquent des effets indésirables supplémentaires, de quoi rendre vos parties plus palpitantes. Grâce aux multiples parties que vous ferez, vous allez apprendre les subtilités de chaque pays grâce aux menus détaillés, aux informations sur le climat, mais aussi sur les liaisons aériennes et maritimes qui pourraient propager le virus. Passons maintenant aux notes :

Les +:

  • Un concept original, pas très cher et assez addictif : j’aime !
  • La variété des maladies, scénarios et approches de l’infection.
  • Le réalisme des réactions de l’IA face aux infections.
  • Les différents menus et outils.
  • Avoir au bout des doigts le pouvoir de détruire le monde HAHAHA !! *sort*

Les -:

  • Un peu dur parfois, surtout au début !
  • La gestion des points ADN sur certaines maladies.
  • La carte du monde, qui n’est pas précise à 100%, dommage !

NOTE FINALE : 17/20.

En résumé, c’est un très bon jeu, si on reste dans le domaine simple de l’indépendant. Il vaut malgré tout largement sa place dans votre bibliothèque de jeux, surtout avec l’hiver qui arrive et les longs après-midi sous la couette !

A propos Playsort

27 ans, papa geek qui aime son prince et sa princesse. Apprenti bloggeur et futur auteur fantastique, fan de Muse et du RCL...
Cet article, publié dans Jeux Vidéos, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s